Radio Les émissions Jazz chorus

Épisode du 26/10/2022

Première pause dans l’actualité des programmateurs

 et celle des musiciens qui viennent nous faire découvrir leurs nouveaux enregistrements pour évoquer une certaine actualité des parutions discographiques récentes et finalement nombreuses…

Et tout d’abord, posthumes : THAT’S WHAT HAPPENED, ces enregistrements inédits et passionnants du travail de Miles Davis en studio entre 1982 et 1985, de ces fameuses « aternate takes » et d’un concert inédit de 1983 à Montréal. Cette rencontre pendant les sessions de travail pour STAR PEOPLE avec son ami de plus de trente-cinq ans, depuis qu’ils écrivaient ensemble les pages du bop, notamment pour le label Blue Note, ou encore pour celles de la naissance du jazz que l’on disait cool ; ils ne se sont jamais véritablement quitté, Miles invite le créateur du trombone moderne, Jay Jay Johnson lui-même, étonnant non ! Mais aussi pour Katia, ce jeune guitariste anglais fraîchement débarqué à New York à qui il donnait sa grande première chance, c’était en 1969 pour l’album légendaire IN A SILENT WAY : John McLaughlin.

Et le dernier projet de la pianiste et compositrice Leïla Olivesi que vous êtes certainement peu nombreux à avoir pu écouter en direct dans les jardins de Cybèle. Elle nous présentait, ce 6 juillet dernier, quelques pages de sa Suite Andamane et nous offrait en exclusivité quelques autres de cet ASTRAL qu’ils venaient d’enregistrer en studio et dont il est question ce jour. Définitivement imprégnée des couleurs et des univers du Duke, ses orchestrations subtiles et savantes sont comme des évidences, elles font sonner son nonet comme un big band et comme chez son mentor, elle est toujours servi par ses fidèles solistes de belle envergure : une section de sax ébouriffantes avec Baptiste Herbin, Adrien Sanchez, Jean Charles Richard et pour trois titres une Géraldine Laurent dynamisante. La guitare singulière de Manu Codjia qui colore l’ensemble avec une originalité certaine, le tout soutenu par la basse de Yoni Zelnik et la batterie de Donald Kontomanou, mais aussi la trompette de Quentin Ghomari et la voix aérienne délicate de Chloé Cailleton, vous l’aurez compris, que du beau monde… !

Et pour l’univers des pianistes compositrices qui écrivent pour de grandes formations un nouvel extrait du travail de Lorraine Desmarais qu’elle dédie pour ce titre à Chick Corea avec qui elle avait donné quelques duos pour le Montréal Jazz Festival.

Premier volet d’une certaine actualité discographique :


  • · Astral – Leïla Olivesi
  • · Minor Ninths, Part 2 – Miles Davis et Jay Jay Johnson
  • · Missing CC – Leïla Olivesi
  • · Never Loved Like This – Miles Davis
  • · And One For Chick – Lorraine Desmarais
  • · Katia – Miles Davis et John McLaughlin
  • · Constellation Draconis – Leïla Olivesi
  • · Au feu des rêves – Leïla Olivesi
  • · Celestial Blues – part 3 – Miles Davis et Jay Jay Johnson
  • · What It Is – Miles Davis