Radio Les émissions Jazz chorus

Épisode du 14/12/2022

Le froid est à peine installé que j’ai déjà besoin de chaleur…

Ce sont celles de Laurent Coulondre et de Gaël Horellou que je propose pour la sélection de la semaine et quelques autres douceurs également…

Laurent on le sait est un des rares élèves de Michel Petrucciani, ce qui a décidé de sa carrière de pianiste évidemment ; comme lui, il a choisi pour son dernier projet, MEVA FESTA, de jouer la carte latine avec un mini big band réunissant quelques stars du jazz hexagonal dont le tromboniste viennois Robinson Khoury. Gaël quant à lui nous offre à nouveau quelques notes de son carnet de voyages réunionnais. C’est le guitariste Nicolas Beaulieu qui aura été le liant des univers cosmopolites du jazz le plus urbain et des rythmes et couleurs de l’océan indien, du Maloya de l’île de la Réunion (Le Maloya figure, depuis 2009, dans la très sélective liste du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité certifiée par l’UNESCO. Le Maloya, à la fois musique, chant et danse, est au cœur des traditions de l’île qui continuent à se transmettre d’une génération à l’autre.). Nouvelles compositions originales pour célébrer cette rencontre, le saxophoniste alto toujours aussi lyrique, incantatoire, volubile, plane et s’impose au-dessus de ces rythmes originaux donnés par pas moins de quatre percussionnistes, comme pour me donner une fois de plus raison c’est le « cross over » qui sort gagnant.

Une sélection qui tourne encore une fois autour du piano et parce qu’une heure ne suffit parfois pas, c’est certain, pour survoler un nouveau disque, alors retour pour deux titres de cette rencontre magnifique de Wayne Shorter, la légende, invité par Terri Lyne Carrington et Esperanza Spalding qui ont fait appel au pianiste argentin Leo Genovese pour remplacer Geri Allen, c’était en 2017 au Detroit Jazz Festival.

Retour égalent sur le dernier des grands concerts de l’année, c’était à Lyon le 7 novembre dernier avec ce quartet all stars incroyable réuni il y a déjà quatre ans autour du saxophoniste Josuha Redman avec Bred Mehldau, Christian McBride et Brian Blade.

Et quatre trios de pianistes pour ponctuer la set list : un nouvel inédit de Chick Corea enregistré au Montreux Jazz Festival, Joey Alexander qui signe avec ORIGIN son projet personnel sans doute le plus abouti, Tony Tixier pianiste discret mais pourtant très original lui aussi et un « petit maître » que nous avons souvent écouté accompagnateur des stars d’un certain jazz électrique et notamment avec Randy Brecker la semaine dernière, sans doute aussi pour sa singularité discrète, David Kikoski.

Cinquième volet d’une certaine actualité discographique :


  • · Encontros E Despedidas – Wayne Shorter
  • · Who’s Inside The Piano – Chick Corea
  • · Muito A Vontade – David Kikoski
  • · Midnights In Carlotta’s Hair – Wayne Shorter
  • · Gato Furioso – Laurent Coulondre
  • · Ship to Shore – Joshua Redman
  • · Isn’T She Lovely – Tony Tixier
  • · Dalonaz – Gaël Horellou
  • · Winter Blues – Joey Alexander