Épisode du 19/06/2024

Après les rééditions sur vinyles, les nouveautés sur CD du catalogue ECM avec deux « légendes » et une découverte.

Le très délicat pianiste Fred Hersch joue de plus en plus, comme pour rattraper tout le temps de son absence, présent sur de nombreuses scènes internationales, des clubs et en studios aussi. Pour SILENT, LISTENING il est seul au piano à Lugano en mai 2023 sous l’oreille de Manfred Eicher pour ses compositions personnelles mais également quelques relectures de « standards » immortels comme pour une leçon privée…

SEPTEMBER NIGHT, enregistré en concert il y a presque 20 ans, le quartet du trompettiste Tomasz Stanko terminait une tournée mondiale accompagné du trio de son jeune compatriote Marcin Wasilewski dont il était alors le mentor ; intergénérationnels, ils ne font qu’un pour cette musique langoureuse, rêveuse, qui emporte, comme un moment de grâce…

C’est au désormais légendaire studio La Buissonne, sis dans le sud de la France, que le producteur allemand convoque sa nouvelle garde avec pour MY PROPHET, le quartet de facture traditionnelle, réuni par le saxophoniste ténor Oded Tzur pour son troisième album chez ECM. Une sonorité très personnelle, fluidité, nuances, rage aussi, émotions certainement.

C’est autour des nouveaux disques de deux géants du clavier, qui ne sont plus des « gamins », que nous voyagerons pour cette sélection du moment. Ben Sidran est une légende qui a beaucoup enregistré mais est également « un messager du jazz » : les claviers, le chant, la composition mais aussi la musicologie, le journalisme, la radio, la télévision, il a tout fait pour la promotion de notre musique de cœur. Pour ses 80 ans il s’offre quelques collaborateurs de course et donne avec enthousiasme un jazz qui donne la banane, de celui dont on a grand besoin ; parmi les étoiles qui l’entourent, son toujours complice Mike Mainieri au vibraphone, Rick Margitza au ténor, Andy Narrell aux steel drums ou encore Olivier Ker Ourio à l’harmonica.

Pour MOVING ON, Jacky Terrasson nous montre une fois encore qu’il est un improvisateur de génie capable de recomposer un titre, de se l’approprier totalement en en faisant évoluer les harmonies, le tempo en conservant le thème suggéré, presque « invisible » ; à ses côtés la voix de Camille Bertault toujours excellente lorsqu’elle chante pour les autres et celle, troublante, de Kareen Guiock Thuram dans son rôle de clone de Nina Simone. Sous les doigts de Terrasson et avec la complicité de ses invités instrumentistes de toute première bourre qui alternent suivant les titres, ces chansons que nous connaissons par cœur deviennent ses propres compositions, c’est presque désarmant en tous les cas ce nouveau projet n’a pas fini de tourner dans mes mange-disques… (concerts en clubs à Paris c’est complet, il reste Jazz à Porquerolles le 8 juillet, le Haut Berry au festival de Boucardet ou à Banyuls sur Mer et basta ?)

Les actualités des disques du moment :

  • Someday Baby – Ben Sidran
  • Little Song – Fred Hersch
  • Est- ce que tu me suis ? - Jacky Terrasson invite Camille Bertault
  • Panda – Ben Sidran
  • Child You – Oded Tzur
  • Theatrical – Tomasz Stanko
  • So Long – Ben Sidran
  • Just in Time - Rickie Lee Jones invite Mike Mainieri
  • Besame Mucho – Jacky Terrasson, Sylvain Romano, Lukmil Perez
  • Misty – Jacky Terrasson, Kenny Davis, Billy Hart
  • Sosi B – Ben Sidran
  • Happy – Jacky Terrasson invite Grégoire Maret